Internes de médecine générale

Comment former la pléthore ?  Abonné

Publié le 25/06/2010
Les classes nombreuses d’internat en médecine générale se heurtent de plus en plus aux limites des capacités de formations des facs et des lieux de stage.

Avec la hausse depuis quelques années du numerus clausus, ce sont actuellement des classes nombreuses qui arrivent à l’internat, en particulier en médecine générale qui se taille désormais la part du lion car la moitié des postes d’internes lui sont réservés. Sauf que les capacités de formations des départements de médecine générale peinent à suivre. L’Observatoire de la démographie médicale (ONDPS) a fait récemment un tour de France des facs et estime que ces dernières peuvent former environ 2 900 internes de médecine générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte