Exercice

Comment désertifier les zones rurales  Abonné

Publié le 24/04/2009

Voilà une idée qui fait florès : les actes que l’on effectue rarement sont des actes que l’on fait mal. Ainsi des chirurgiens se voient retirer la chirurgie du cancer parce qu’ils la pratique peu. Cette idée forte peut s’appliquer à la médecine générale. J’ai exercé 35 ans en milieu semi-rural. Je peux vous affirmer qu’on peut rester 3 mois sans voir une phlébite et 6 mois sans diagnostiquer une colique néphrétique… (…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte