On a testé pour vous

Comment bien choisir son stéthoscope ?

Publié le 28/02/2020
Ils ne se ressemblent pas et ne sont pas tous adaptés à la même pratique. Au moment d’opter pour un stéthoscope, les médecins doivent tenir compte de plusieurs facteurs : la taille et la forme de la membrane, le pavillon dont dépend la précision d’écoute, ou encore la tubulure. L’aspect général mais aussi la couleur peuvent avoir leur importance… tout comme le prix. Même si l’idéal est d’essayer son stétho dans son exercice quotidien, Le Généraliste a testé quatre modèles pour vous*.
Stéthoscope

Stéthoscope
Crédit photo : IAN HOOTON/SPL/PHANIE

Réussir son auscultation nécessite d'avoir un bon stéthoscope. Et depuis la création de cet instrument acoustique, il y a un peu plus de deux siècles par Laennec, les médecins n'ont, il faut bien le reconnaître, que l'embarras du choix.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)