Clinique du sport : de la prison requise contre les médecins

Publié le 29/10/2009

Des peines de prison de huit mois avec sursis à un an ferme ont été requises mardi à l'encontre des trois anciens médecins de la Clinique du Sport jugés par le tribunal correctionnel de Paris pour des négligences sanitaires ayant provoqué une série d'infections nosocomiales chez des patients. Le ministère public a clairement distingué la responsabilité de l'ancien directeur de la clinique, le chirurgien Pierre Sagnet, contre lequel ont été requis trois ans de prison dont deux avec sursis et 30 000 euros d'amende. Contre les deux médecins, Didier Bornert et Patrick Béraud, des peines respectives de deux ans de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour l'un et huit mois avec sursis pour l'autre ont été demandées. Dans cet établissement parisien réputé, 58 personnes opérées des lombaires ou des cervicales entre janvier 1988 et mai 1993, ont été contaminées par la redoutable mycobactérie xenopie. Point après point, les avocats des praticiens ont déroulé, mercredi, la liste des normes, selon eux appliquées « par tous, partout » à l'orée des années quatre-vingt-dix, au « néolithique » de l'hygiène hospitalière. « S'il y a eu des évolutions, c'est bien que les choses ont changé et que ces trois médecins doivent être jugés en fonction des données d'une époque où l'appréciation des risques était très différente », a insisté l’avocate du Dr Pierre Sagnet. Le jugement a été mis en délibéré au 3 février 2010.


Source : legeneraliste.fr