Cinéma

« Classe à part » : une enfance sacrifiée  Abonné

Publié le 02/10/2015

C’est d’un jeune cinéaste de 25 ans que nous vient cet état des lieux sur l’enseignement dans la Russie actuelle. Lena est une jeune myopathe qui entre dans une classe spéciale, la « terminale d’adaptation », sorte de sas avant la possibilité de poursuivre des études normales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte