Circoncision, religion et remboursement  Abonné

Publié le 04/09/2009

Je me suis permis d’adresser un courrier au président de la République, Nicolas Sarkozy, pour l’interpeller en tant que médecin sur :

- le danger du port de la burqa qui diminue le champ de vision et augmente le risque d’accident sur la voie publique, justifiant son interdiction publique ;

- la nécessité de rembourser les actes de circoncision chez les garçons de religion musulmane qu’il y ait ou non nécessité thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte