Circoncision, le plus tard possible  Abonné

Publié le 18/01/2019

En France, 90 000 circoncisions sont pratiquées chaque année en milieu médical. Pour autant, cette intervention ne doit pas être banalisée : « Le taux de complications en établissement de soins est évalué entre 0,4 % et 2 %, précise le Dr Christian Castagnola (Mougins). La sténose du méat urétral est la plus fréquente (5 à 10 %), due en majeure partie à des gestes de coagulation trop puissants, devant la fistule urétrale. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte