Cindy Delangle*: « Le rural plutôt que la ville »  Abonné

Publié le 22/01/2010

Pour la jeune femme, tout commence. "Et c’est ce qui fait le charme. J’ai choisi la spécialité de médecine générale, non pas par défaut, mais il faut reconnaître que je n’avais pas une palette immense d’options non plus. Mais ce qui me plaît avant tout, c’est la diversification possible qu’offre cette discipline. Je peux opter pour la médecine d’urgence et me tourner plus tard vers l’installation libérale", analyse Cindy Delangle. Ce qu’elle sait en revanche avec certitude, c’est qu’elle n’est pas attirée par un exercice dans le Sud, au soleil.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte