Rhumatologie

Cibler les patientes ostéoporotiques à risque  Abonné

Publié le 17/12/2010
L’année 2010 a été marquée une baisse de l’incidence des fractures de hanche en France. Rien de très nouveau en revanche concernant la prise en charge de l’ostéoporose, ni en terme d’identification des patientes à risque, ni en terme de détermination des patientes devant bénéficier d’un traitement.

Crédit photo : ©PASIEKA/SPL/PHANIE

Aujourd’hui, on observe une diminution de 10 % des fractures de l’extrémité supérieure du fémur. « Ces résultats sont certainement la traduction d’un meilleur état de santé global de la population, d’une meilleure prise en charge de l’ostéoporose, et de l’impact des campagnes de prévention et de prise en charge des chutes chez les personnes très âgées, observe le Pr Thierry Thomas (CHU de Saint-Étienne). Cette évolution nous encourage à poursuivre dans le même sens les efforts entrepris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte