Cibler le dépistage  Abonné

Publié le 17/09/2010

La VIe journée de la prostate a été l’occasion de revenir sur le dépistage de masse du cancer de la prostate, un point qui fait toujours polémique. Selon l’AFU, les derniers résultats du bras suédois de l’étude ERSPC confirment le bénéfice du dépistage du cancer de la prostate sur la mortalité : - 40 % avec un recul de 14 ans. « Le dépistage par dosage des PSA est donc rentable, à condition de bien cibler le dépistage sur les hommes de 55 à 69 ans (plus tôt en cas d’antécédents familiaux ou d’origine ethnique afro-antillaise plus à risque), avance le Pr Rishman, président de l’AFU.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte