Choléra en Haïti : "une épidémie galopante"

Publié le 24/11/2010

Il pourrait y avoir jusqu'à 200.000 nouveaux cas de choléra au cours des trois prochains mois en Haïti soit plus qu'un triplement, a estimé mardi un haut responsable sanitaire de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS). Ce nombre pourrait doubler d'ici douze mois pour atteindre 400.000, a précisé le Dr Jon Andrus, directeur adjoint de l'OPS, émanation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lors d'une conférence de presse à Washington. "Nous devons nous préparer à avoir suffisamment de médicaments et autres produits pour pouvoir traiter jusqu'à 400.000 cas de choléra au cours des douze prochains mois", a-t-il dit. "Nous devons aussi prévoir que la moitié de ces cas pourraient se produire durant les trois prochains mois en raison de la nature galopante de cette épidémie", a également prévenu ce médecin. "Etant donné les conditions sanitaires extrêmement précaires qui existaient bien avant le séisme, et qui ont empiré après le passage d'un ouragan et avec l'épidémie de choléra, nous nous attendons à voir le nombre de cas continuer à augmenter", a-t-il expliqué. Il a ajouté que "l'épidémie n'a pas encore atteint son pic". La maladie a déjà fait 1.415 morts et occasionné plus de 25.000 hospitalisations, selon le nouveau bilan communiqué mardi par le ministère haïtien de la Santé. Notant que des cas de choléra ont été signalés en République dominicaine et aux Etats-Unis, le Dr Andrus a indiqué que l'OPS avait pressé les ministres de la santé des pays membres de l'organisation à travers les Amériques de se préparer au cas où l'épidémie s'étendrait. Il a rappelé qu'en 1991, une épidémie de choléra au Pérou s'était propagée dans plus de seize autres pays de la région en deux ans.


Source : legeneraliste.fr