Chiche ?  Abonné

Publié le 10/12/2010

« Pas question d'alourdir d'un euro de plus le déficit budgétaire. » La ferme mise au point de François Fillon devant les parlementaires UMP en dit long sur la fébrilité du gouvernement dès qu’il s’agit de parler gros sous. La discussion budgétaire qui s’achève aura ainsi été une épreuve pour nos élus. À l’Assemblée comme au Sénat, François Baroin, le grand argentier de Nicolas Sarkozy, a traqué ces derniers jours tout amendement risquant de coûter le moindre centime supplémentaire au budget de l’État.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte