Chez les femmes, la sédentarité favorise l’embolie

Publié le 18/08/2011

Les femmes qui restent longtemps assises après le travail font plus que doubler leur risque d’embolie pulmonaire, selon une étude. Une équipe conduite par Christopher Kabrhel, du Massachusetts General Hospital de Boston, a rassemblé des détails de la vie quotidienne de 69.950 infirmières, sur une période de 18 ans. Les chercheurs ont constaté que le risque d'embolie pulmonaire faisait plus que doubler chez des femmes qui, en dehors de leur temps de travail, passaient plus de 41 heures par semaine assises, comparées à celles qui le faisaient moins de 10 heures. L'étude a été publiée en ligne par le British Medical Journal (BMJ).


Source : legeneraliste.fr