Chassang croit encore à ses chances contre le Capi  Abonné

Publié le 07/05/2010

Signé par 14 000 généralistes, soit près de 30% de la profession désormais, le Capi a t-il obtenu une fois pour toute un brevet de longue vie ? Non, répond en substance Michel Chassang, qui escompte toujours que les opposants Français au fameux contrat d’amélioration des pratiques individuelles parviendront à obtenir son annulation. Le fait est que la décision, rendue il y a une dizaine de jours par la Cour de Justice européenne, conforte au moins sur un point essentiel le dispositif de la Sécu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte