Changement de la donne anti-arythmique Abonné

Publié le 24/09/2010

En matière d’anti-arythmiques, la dronédarone entre dans le choix thérapeutique. Elle fait partie des stratégies de première intention dans tous les cas, à l'exception de l'insuffisance cardiaque III, IV ou II récemment décompensée Les experts ont estimé que la tolérance était primordiale dans le choix de l’anti-arythmique. L'amiodarone se voit reléguée en deuxième intention, sauf chez les insuffisants cardiaques en classe III ou IV ou II ayant récemment décompensé. Les nouveaux anticoagulants n’entrent pas dans le schéma décisionnel mais le dabigatran devrait être le premier en lice dans la…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte