Champs électromagnétiques : que répondre aux patients ?

Publié le 20/10/2010

Ce sont des questions que les patients posent parfois au généraliste et auxquels il n’est pas toujours facile de répondre. Selon un sondage réalisé à la demande des éditions Springer qui viennent de publier un ouvrage qui ambitionne de faire le point des connaissances scientifiques sur ces questions, un tiers des généralistes sont souvent ou de temps en temps interrogés par leur patient sur les « risques pour la santé liés aux champs électromagnétiques ». Les praticiens sont eux très partagés sur la réponse à donner : 40 % pensent que les « personnes se plaignant des effets des champs électromagnétiques émis par les lignes électriques, les antennes-relais, les téléphones portables ou les Wifi ne sont pas capables de les percevoir », 29 % le contraire et 31 % ne savent pas. Les patients se plaignant d’électrosensibilité sont encore rares : 70 % des généralistes interrogés n’en ont jamais eu en consultation, 28 % entre 1 et 5, 1 % entre 6 et 10 et 1 % plus de 10. Ceux-ci se plaignent essentiellement de maux de tête, de troubles du sommeil et de fatigue. « Neuf médecins généralistes sur dix estiment ne pas être suffisamment informés sur cette question » estime le Dr Martine Souques, présidente de la section rayonnements non ionisants au sein de la Société Française de Radioprotection qui a codirigé l’ouvrage Champs électromagnétiques, environnement et santé chez Springer.

Sondage Sofres Kantar Health, réalisé du 27 septembre au 8 octobre auprès d’un échantillon de 600 médecins représentatifs des médecins généralistes français.

Source : legeneraliste.fr