C’est arrivé le… 8 avril 1936

Publié le 08/04/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Mort de Robert Barany, neurologiste autrichien, Prix Nobel de médecine en 1914 pour ses travaux sur l’appareil vestibulaire de l’oreille. Après avoir évoqué dans notre éphéméride du 6 avril la personnalité de Jules Bordet, premier Belge à avoir reçu le Prix Nobel de médecine, nous allons honorer aujourd’hui Robert Barany, premier Autrichien a avoir été récompensé à Stockholm.

Né le 22 avril 1876, ce Viennois pur souche obtint son diplôme de médecin en 1900. Après s’être spécialisé en neurologie en Allemagne, à Francfort et Fribourg, Barany retourna dans sa ville natale pour accepter un poste de démonstrateur dans une clinique spécialisée en ORL.

C’est la qu’il va commencer ses travaux sur l’appareil vestibulaire. Ainsi, en introduisant du fluide à l'aide d'une seringue dans le conduit auditif externe de l'oreille d'un patient pour soulager ses vertiges, Il se rendit compte que ce geste aggravait le vertige et provoquait un nystagmus de direction variable selon la température du fluide injecté. Par la suite, il étaya ses travaux avec une série d'expériences sur la « réaction calorique ».

Durant la Première Guerre Mondiale, Barany alors qu’il s’était engagé comme chirurgien dans l’armée, fut capturé par les Russes. Il était ainsi prisonnier de guerre lorsqu’on lui décerna le Prix Nobel en 1914.

Libéré en 1916, grâce à l’entremise de la Croix-Rouge et du Prince Carl de Suède, Barany, déçu du comportement de ses collègues viennois qui lui reprochaient de ne pas avoir fait assez reference aux travaux des autres dans ses etudes, s’exila alors en Suède pour diriger l’institut otologique d’Upssala. C’est dans cette ville qu’il mourut le 8 avril 1936.


Source : legeneraliste.fr