C’est arrivé le… 30 janvier 1529.

Publié le 30/01/2014

Ambroise Paré entre comme compagnon chirurgien à l’Hôtel Dieu. Né en Mayenne, au Bourg-Hersant, non loin de Laval, Ambroise Paré, fils d’agriculteur, fut placé en pension chez un chapelain qui se chargea de son éducation contre des travaux domestiques. Devenu marmiton chez le comte de Laval, il s’y fit remarquer pour son intelligence par le barbier du comte qui le prit comme apprenti pour arranger les perruques mais aussi pour panser des ulcères.

Après avoir poursuivi son apprentissage de barbier à Angers puis à Vitré chez son frère Jean, il entre comme compagnon chirurgien à l’Hôtel-Dieu le 30 janvier 1529. A cette occasion, il déclare : « Ce n'est rien de feuilleter les livres de gazouiller, de caqueter en chaire de la chirurgie, si la main ne met en usage ce que la raison ordonne ».

Ce n’est que 24 ans plus tard, en 1553, qu’Ambroise Paré obtint, grâce à l’appui du roi et malgré l’opposition de ses « confrères » le titre de docteur en chirurgie.

Il devint par la suite chirurgien du roi Charles IX qui lui demanda en le nommant : « J’espère bien que tu vas mieux soigner les rois que les pauvres ? » « C’est impossible, Sire… », rétorqua Ambroise Paré avant d’ajouter devant l’interdiction du souverain : « C’est impossible, Sire, parce que je soigne les pauvres comme des rois… »


Source : legeneraliste.fr