C’est arrivé le... 25 janvier 1635

Publié le 25/01/2014

Création de l’Académie Française. Depuis sa fondation par Richelieu, 726 académiciens ont pris place sur les 40 fauteuils de la glorieuse institution. Parmi ces immortels – ils doivent ce surnom à la devise « à l’immortalité » qui figure sur le sceau donné à l’Académie par Richelieu qui se réfère à leur mission : porter la langue française – on recense une quinzaine de médecins.

Le premier à faire partie des 40 fut Marin Cureau de La Chambre, élu le 4 décembre 1634. Conseiller du roi et médecin ordinaire de Louis XIII, ce féru de sciences occultes a laissé des ouvrages de philosophie et de médecine ainsi qu’une traduction de la « Physique » d’Aristote.

Il faudra attendre plus de 150 ans, avant de voir un autre médecin élu à l’Académie. Ce fut, élu le 12 juin 1788, Félix Vicq d’Azir qui remplaça Buffon. Créateur de la Société Royale de Médecine, il s’était auparavant chargé, mandaté par l’Académie des Sciences, d’enrayer une terrible épizootie qui ravageait le Midi de la France en 1774. La Révolution arrivée, il vécut plus ou moins dans la clandestinité, terrorisé par la crainte d’être envoyé à l’échafaud pour son titre de médecin de la Reine.

Depuis, plusieurs autres médecins ont siégé sous les lambris du Quai Conti : Claude Bernard (élu en 1868), Georges Duhamel (1935), Louis Pasteur-Vallery-Radot (1944), Henri Mondor (1946), Jean Delay (1959), Jean Bernard (1973) Jean Hamburger (1983), François Jacob (1996), Yves Pouliquen (2001) et Jean-Christophe Rufin (2008).

Enfin, le dernier médecin à avoir l’honneur de porter l’habit vert est Jules Hoffman, élu en 2012.


Source : legeneraliste.fr