C’est arrivé le… 24 février 1982

Publié le 24/02/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Naissance d’Amandine, le premier bébé-éprouvette français. Le jeudi 24 février 1982 restera un jour particulier pour l’équipe réunie à l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart autour du Pr René Frydman, du Pr Emile Papiernik, chef du service de gynécologie, et de Jacques Testat, biologiste, avec la naissance d’Amandine, le premier bébé-éprouvette français conçu grâce à la technique de fecundation in vitro. (FIV).

Amandine pèse 3,420 kg et mesure 51 cm. La technique de la FIV avait été développée en Grande-Bretagne par les Drs Patrick Septoe et Robert Geoffrey Edwards, aboutissant à la naissance à Oldham le 25 février 1978 de Louise Brown, le premier bébé-éprouvette né dans le monde.

Avant la naissance d’Amandine, d’autres bébés nés par FIV verront le jour en Inde et aux Etats-Unis.

Depuis la naissance d’Amandine, près de 250 000 bébés sont nés en France après une FIV, soit 0,5 % des naissances. 18 % des FIV donnent lieu à l’arrivée de jumeaux.

Aujourd’hui, près de 300 000 FIV sont tentées chaque année en Europe avec un taux de réussite voisin du tiers.

Louise Brown a eu une soeur, Natalie, également conçue par FIV et elle a accouché en 2006 d’un garcon, Cameron, conçu naturellement.

Quant à Amandine, elle a , le 12 juin 2013 à l’hôpital Foch de Suresnes, donné naissance à une fille de 3,2 kg, Ava avec l’aide du… Pr René Frydman qui l’avait aide à voir le jour 31 ans auparavant….

Dans un entretien au Journal du Dimanche, Amandine expliqua, à cette occasion, qu'elle avait voulu médiatiser la naissance de sa fille pour démontrer que « les personnes nées par FIV n'ont pas plus de problèmes d'infertilité que les autres. C'est un symbole : la médecine aide des couples à un moment et, trente ans plus tard, tout est naturel. On hérite pas de l’infertilité... ».


Source : legeneraliste.fr