Immunité

Ces pistes à explorer dans l’allergie  Abonné

Publié le 15/02/2013
L'augmentation parallèle de l'obésité et des allergies dans le monde occidental a conduit à envisager des liens entre ces deux pathologies. Une hypothèse séduisante mais qui reste encore à prouver.

L’étude américaine NHANES relevait déjà en 2006 une relation entre l’obésité et les allergies alimentaires, celles-ci étant majorées de 60 % chez les obèses de 2 à 19 ans. Il semblait s'agir toutefois plutôt d'une association que d’un lien de cause à effet et la question de savoir laquelle, de l'allergie ou de l'obésité, constituait le primum movens restait en suspens. Les données d'ISAAC confirment chez les enfants et les adolescents le parallélisme entre un IMC élevé et une plus grande fréquence d'asthme, d'eczéma et de rhino-conjonctivite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte