Psychiatrie

Ces patients qui passent à l’acte  Abonné

Publié le 27/05/2011
L’affaire Dupont de Ligonnès a marqué les esprits et soulevé des interrogations sur une possible pathologie psychiatrique sous-jacente. Mais au-delà de cette tragédie, les passages à l’acte criminels ou même seulement violents ne sont pas si rares, et plusieurs troubles peuvent être évoqués dans ces cas. De son côté, le généraliste n’est pas à l’abri de tels passages à l’acte agressifs lors de consultations médicales...

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Un bon père de famille, un train de vie élevé, quatre voitures …. Xavier Dupont de Ligonnès, aujourd’hui disparu, est soupçonné d’avoir tué de sang-froid sa femme et ses quatre enfants. Si cet homme s’avère effectivement le responsable de ce quintuple assassinat, la question d’une pathologie psychiatrique qui aurait pu le conduire à ce passage à l’acte criminel se pose alors.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte