Démographie

Ces élus qui prêchent pour les déserts  Abonné

Publié le 27/01/2012
Développer la médecine salariée, limiter le conventionnement en zones excédentaires, imposer aux jeunes une obligation d’exercice en zones blanches... Certains élus des départements ruraux se battent becs et ongles pour la médecine de proximité. L’opposition constante du gouvernement ne les décourage pas... A l’image du dernier « kamikaze », le député Philippe Vigier dont la proposition de loi a fini sa course hier dans l’hémicycle.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Ce sont les irréductibles de la législature. Depuis 2009, une poignée de députés se relaient pour proposer des solutions radicales, censées faire reculer les déserts médicaux. En France, 600?000 personnes doivent faire plus de 20 minutes de trajet pour avoir accès aux soins médicaux », dénonce Françoise Tenenbaum. La Conseillère régionale de Bourgogne a fait parler d’elle récemment en proposant de mobiliser les vétérinaires pour épauler les généralistes... Mais elle développe aussi d’autres idées moins iconoclastes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte