Harcèlements

Ces confrères en délicatesse avec leur caisse Abonné

Publié le 01/10/2010
Ces confrères en délicatesse avec leur caisse


©PHANIE GARO

Particulièrement évoquées durant la campagne aux URPS, les bisbilles entre généralistes et caisses sont-elles en progression actuellement ? De récentes affaires montrent qu’en tout cas ce n’est pas une vue de l’esprit. Nous proposons cette semaine un tour d’horizon sur le terrain, depuis les courriers pour défaut de télétransmission, en passant par les mises sous tutelle de prescripteurs. Et jusqu’à ce praticien du Rhône pris au cœur d’un trafic de médicament qui a subi les rigueurs de la garde à vue. Récits.

Soixante-dix médecins généralistes du Rhône qui reçoivent un courrier de leur cpam les invitant à s’expliquer sur leurs prescriptions d’arrêts maladie. À MG-France, ce sont une centaine de confrères qui ont pris contact avec le syndicat depuis le début de l’année pour des différends avec leur caisse, ou pour faire part de leur sensation de harcèlement. Et les prescriptions d’arrêt-maladie ne sont pas seules en cause. En la matière, tout y passe : de la demande de remboursement d’indu au médecin pour un trop perçu par le patient, au litige sur le calcul des abattements kilométriques. Le…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte