Prévention

Cervarix®, dès la pré-adolescence  Abonné

Publié le 17/05/2013
L’âge de la vaccination contre le papillomavirus a été avancé à 11 ans, une décision qui pourrait améliorer la couverture vaccinale manifestement trop faible en France.

Les recommandations concernant la vaccination contre le papillomavirus ont récemment été modifiées : l’âge de la vaccination est désormais abaissé à 11 ans au lieu de 14 ans. De plus, l’âge de rattrapage est limité à 20 ans (c’est-à-dire 19 ans révolus). « Ces recommandations sont beaucoup plus logiques », explique le Dr Roman Rouzier, (gynécologue, institut Curie de Saint-Cloud et Paris). « Tout d’abord car la vaccination est plus efficace chez les personnes n’ayant jamais été exposées au virus, c’est-à-dire n’ayant pas débuté leur vie sexuelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte