Prévention

Certificats de sport : peut-on s’affranchir de l’ECG ?  Abonné

Publié le 07/09/2012
Rentrée rime souvent avec certificats de non-contre-indication au sport. L’occasion de revenir sur l’indication de l’ECG préconisé depuis 2009 par la Société Française de Cardiologie. Entre données scientifiques et tempo de consultation, peut-on trouver un juste milieu ?

Crédit photo : ©WERNER / BSIP

Le décès dimanche dernier d’un jeune footballeur suédois de 29 ans en plein match, le rappelle cruellement : lors de la rédaction d’un certificat de non-contre-indication à la pratique du sport chez un jeune sportif, la prévention de la mort subite pendant l’effort reste une priorité. Pour autant, faut-il faire un électrocardiogramme pour tous les adolescents ou jeunes adultes qui consultent pour un certificat de non-contre-indication à la pratique du sport en compétition ? En France la question reste débattue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte