Certificats de sport : les généralistes submergés par les demandes parfois absurdes  Abonné

Par
Publié le 13/09/2019
Avec la rentrée, les patients affluent dans les cabinets pour un certificat médical de non contre-indication à la pratique sportive. Malgré la simplification engagée il y a trois ans, ce motif de consultation reste chronophage pour les généralistes.
certif

certif
Crédit photo : GARO/PHANIE

Certaines règles ont changé depuis 2016, mais la tâche demeure chronophage. En cette rentrée, les généralistes sont à nouveau très fortement sollicités pour établir des certificats de non contre-indication à la pratique sportive (CACI). Hors cadre scolaire, l’obtention d’une licence fédérale en club est subordonnée à la présentation de ce certificat. Ce document est valable un an, sauf en cas de renouvellement de licence au sein d’une même fédération sportive où il peut être renouvelé tous les trois ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte