Génération 2010

Ce que veulent vos futurs confrères Abonné

Publié le 22/01/2010
Ce que veulent vos futurs confrères


A Nantes, il étaient près de 800 au début du mois au congrès de l’Isnar-IMG. Ces internes qui seront médecins généralistes dans quelques mois ou dans quelques années apparaissent plus pragmatiques qu’idéologues. Mais tous ou presque se rejoignent sur une vision plus collective du métier et insiste sur une dimension qualité de vie qui passe souvent par le temps partiel. Des aspirations à méditer par les pouvoirs publics à l’heure où Nicolas Sarkozy appelle à "refonder" la médecine libérale. Car les jeunes ont un ressenti commun: ils sont conscients de leur rareté...

« Travailler plus pour gagner plus » ? La formule ne fait guère recette auprès des futurs généralistes qui lui préfèrent clairement celle du « travailler mieux ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 66% des nouveaux médecins inscrits à l’ordre en 2008 ont choisi le salariat; le nombre de remplaçants est en croissance exponentielle puisqu’ils étaient 10 000 en 2008, soit une hausse de plus de 5,5% en un an; enfin, la désaffection pour la médecine générale se confirme, puisqu’en octobre dernier 25% des 612 postes d’internes ouverts sont restést vacants. Dans un contexte persistant de pénurie…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte