CARMF : Chassang demande le départ de Maudrux

Publié le 04/07/2013

Sur la gestion des retraites des médecins, la polémique est encore montée d’un cran, entre la CSMF et la CARMF. Le patron de la CSMF Michel Chassang a contesté avec virulence, par voie de communiqué, le président de la CARMF Gérard Maudrux dont il demande la démission. En cause, l’attitude de ce dernier qui a attaqué devant le conseil d’Etat le décret réformant l’ASV négocié par les syndicats de médecins, en déposant un recours en annulation auprès du Conseil d’État ainsi qu’une demande de question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Le chef de file de la Conf’ accuse Gérard Maudrux d’« abus de pouvoir » et laisse entendre que le président de la CARMF se mêle de ce qui ne le regarde pas, l’ASV étant, pour la CSMF, de compétences conventionnelles. Au-delà, Michel Chassang met en cause la légitimité de Gérard Maudrux : « la CSMF réclame le déclenchement d’un audit poussé sur la gestion de la CARMF et la mise à l’écart de son Président qui n’est plus élu, mais coopté (...) et qui n’est plus médecin conventionné en exercice » assène le communiqué dela CSMF.

Commencée l’été dernier par la mise en garde de MG France sur la gestion du régime complémentaire, la polémique avait enflé ces derniers temps suite à la fuite dans la presse d’un rapport provisoire de l’Igas critiquant la gestion de la CARMF. Cela avait provoqué ensuite l’échange de courriers enflammés entre les responsables syndicaux CSMF et MG France et le président de la CARMF.


Source : legeneraliste.fr