Syndicats

CAPI : Pourquoi tant de haine ?  Abonné

Publié le 18/09/2009
Avec le recours de l’Ordre contre la Cnamts, le Contrat d’amélioration des pratiques individuelles est pour la troisième fois attaqué devant le Conseil d’Etat. Jamais un tel dispositif n’aura concentré une aussi large hostilité syndicale, tout en rencontrant un succès immédiat et sans précédent auprès des généralistes. Les prochaines négociations conventionnelles devront résoudre la contradiction...

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Et de trois ! Après la CSMF et le LEEM en juin dernier, le Conseil national de l’Ordre des médecins vient à son tour d’attaquer le CAPI au Conseil d’État. « Ventre affamé n’a pas d’oreille déontologique » n’avait pas hésité à proclamer publiquement, quelques jours auparavant, un ordinal devant le succès, aussi inattendu que rapide des désormais fameux « contrats d’amélioration des pratiques individuelles ». Ce sont en effet plus de 8 000 généralistes qui se sont laissés tenter par la proposition de la CNAM. Mais depuis plusieurs mois, le torchon brûlait entre le CNOM et la CNAM.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte