Crises sanitaires

Canicule, sras, grippes : la décennie des alertes  Abonné

Publié le 18/12/2009
On ne compte plus les épidémies et les crises sanitaires depuis l’an 2000. Face à ces menaces, les ministres qui se succèdent anticipent, quitte à suréagir pour ne pas être pris en défaut. L’impréparation face à la canicule de 2003 obsède les décideurs.

Quinze mille décès surnuméraires liés à la canicule estivale et le pic de température atteint en août 2003. Le funeste épisode est encore bien présent dans les mémoires. Et pas seulement dans celle du Pr Jean-François Mattéi, ministre de la Santé de l’époque. La preuve, son successeur de l’avenue de Ségur, a appris la leçon. Et, dès son arrivée, met ainsi sur pied un plan canicule reposant sur la surveillance constante de l’évolution de la température et de ses possibles conséquences sanitaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte