Cancer: l’ablation de la prostate bénéficierait surtout aux patients jeunes

Publié le 06/05/2011

L'ablation de la prostate chez les sexagénaires atteints d'un cancer réduit le risque de mortalité des plus jeunes d'entre eux, selon une étude suédoise publiée jeudi dans la revue américaine New England Journal of Medicine. Les auteurs de cette recherche de l'Université d'Uppsala ont suivi près de 700 patients en Suède, en Finlande et en Islande pendant 15 ans. Pour cette étude, 347 des malades, pris au hasard, ont subi une prostatectomie tandis que 348 autres ont seulement été suivis et reçu un traitement avec des hormones si leur cancer progressait.Tous ces hommes avaient 65 ans en moyenne quand leur cancer a été diagnostiqué. La majorité des malades avaient une tumeur maligne qui était palpable par le médecin. Après quinze ans, 48% des hommes ayant subi une ablation de la prostate sont décédés, dont 16% des suites de leur cancer, comparativement à 58% et 23% respectivement dans l'autre groupe. Le risque de métastases était en outre 12% plus faible chez les malades ayant subi une prostatectomie. Ce sont principalement les hommes plus jeunes --moins de 65 ans-- qui ont le plus bénéficié de la prostatectomie. Parmi les plus âgés, les chercheurs n'ont pas constaté de différence notable entre les deux groupes.


Source : legeneraliste.fr