Cancer du sein : une patiente poursuit ses médecins pour retard de diagnostic

Publié le 31/05/2012

Une femme victime d'un cancer du sein détecté selon elle trop tard a décidé de poursuivre les médecins qui l’avaient suivis. Cette Niortaise de 64 ans avait détecté dès 2008 à la palpation un nodule au niveau de son sein droit. Sa gynécologue l'avait orientée vers un centre d'imagerie médicale, qui n'avait rien décelé. Un an plus tard, toujours dans les Deux-Sèvres, la même patiente consulte un centre de dépistage des cancers, Arcande 79, qui une fois de plus ne révèle rien de suspect. Pourtant, en septembre 2010, elle constate que son nodule a grossi. Dirigée à nouveau vers le centre d'imagerie médicale, elle subit début octobre une double micro-biopsie du sein droit et un cancer est alors diagnostiqué. Opérée quelques semaines plus tard, elle devra se résoudre à une mastectomie totale de son sein droit et à de la chimiothérapie. «J'ai rapporté la preuve qu'il y avait manifestement eu un problème de diagnostic et j'ai assigné le centre d'imagerie médicale, les radiologues et l'association Arcande, ainsi que les gynécologues», explique son avocat, Me Eric Dabin, qui vient d’obtenir la désignation d'un expert pour déterminer la responsabilité de chacun des intervenants.Confiée à un médecin bordelais, l'expertise doit permettre de déterminer si les différents intervenants disposaient des éléments suffisants pour poser le diagnostic.


Source : legeneraliste.fr