Santé publique

Cancer du sein : la Ligue demande une « consultation de dépistage »  Abonné

Publié le 12/10/2012
Soucieuse d’augmenter le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein et de suppléer au manque d’information dont souffrent certaines femmes en situation de précarité, la Ligue contre le cancer souhaite renforcer le rôle du médecin traitant en proposant la création d’une « consultation de dépistage » lors de la première invitation.

En dépit des campagnes de sensibilisation, le taux de participation au dépistage du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans stagne encore autour de 70 %, mais surtout il reste encore très inégal selon les régions, les origines et les classes sociales. Voici le constat en demi-teinte qui vient d’être dressé par la Ligue contre le cancer à l’occasion d’Octobre rose. En cause : un accès à l’information disparate et une absence de suivi, surtout pour les femmes en situation de précarité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte