C3G : 14 nouvelles plaintes

Publié le 24/01/2013

Quatorze plaintes ont été déposées jeudi au tribunal de grande instance de Bobigny contre quatorze pilules contraceptives de marques différentes. Cinq laboratoires sont concernés, a précisé Me Jean-Christophe Coubris, avocat des plaignantes qui prévoit de déposer encore «au moins une centaine de plaintes courant février». Les 14 nouvelles plaintes, dont l'une concerne une jeune femme décédée, visent les fabricants des pilules de troisième et quatrième générations, notamment Bayer, Schering, Merck et Pfizer. Les 14 marques concernées sont : Yaz, Jasmine, Désobel 20 et 30, Monéva, Carlin 20, Désogestrel 20, Harmonet, Varnoline, Mélodia, Gestodène 30, Jasminelle et Mercilon. Prescrite comme contraceptif, Diane 35, qui ne fait pas partie des pilules de 3ème ou 4ème génération, est aussi visée par une plainte. En décembre 2012, une première plainte avait été déposée par une jeune femme, Marion Larat, handicapée à 65 % après un AVC, au parquet de Bobigny qui l'a transmise au pôle santé de Paris. Une autre plainte a été déposée le 14 janvier.


Source : legeneraliste.fr