C = Cs ou C à 23 ? Les grandes manoeuvres Abonné

Publié le 26/02/2010
C = Cs ou C à 23 ? Les grandes manoeuvres


©GARO/PHANIE

Selon notre sondage exclusif, 51% des médecins généralistes sont prêts, faute de revalorisation conventionnelle avant cet été, à tarifer leur consultation 23 euros. Dans le même temps, une proportion croissante des 25 000 médecins généralistes qui ont obtenu leur qualification de spécialistes de médecine générale commencent à appliquer le mot d’ordre de cotation CS de quatre syndicats… En attendant les conclusions du règlement arbitral attendues à la mi-avril, le mois de mars s’apprête à cristalliser le mécontentement la profession. Tour d’horizon des actions prévues et récit des confrères engagées dans la cotation CS.

Un généraliste sur deux (51%) se déclare aujourd’hui prêt à suivre une consigne de consultation tarifée à 23 euros si aucune revalorisation n’est décidée d’ici l’été. Tel est le résultat de notre sondage exclusif Sthetos. Qui, de manière amusante, renforce le sentiment dégagé par vos réponses à notre « question flash » sur le même thème, publiées sur le site du Généraliste (voir encadré) la semaine dernière. A noter que la réponse par l’affirmative sur le C à 23, concerne presque six généraliste sur dix, si l’on inclut les 8% qui disent déjà appliquer cette tarification, même si, en l…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte