Burn-out : des « passions » salvatrices  Abonné

Publié le 14/12/2012

Il y a un an, le « Quotidien du médecin » me consacrait un article intitulé « Les antiquités chinoises en prévention du burn-out », article dans lequel j’expliquais que développer une passion «à côté » de la médecine m’avait jusque-là protégé de cette pathologie bien que ma patientèle soit importante et cela depuis une vingtaine d’années.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte