Bruler des calories  Abonné

Publié le 15/05/2009

Selon une étude parue dans Circulation, les coronariens bénéficient davantage d’un programme d’activité intense que d’une réadaptation normale. Au bout de cinq mois, les brûleurs de calories améliorent de façon plus nette 10 facteurs de risque y compris l’insulino-résistance. Leur poids diminue deux fois plus. Idem pour la graisse corporelle et le périmètre abdominal.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte