Cancérologie

BRCA1/BRAC2 : mastectomie prophylactique ou pas ?  Abonné

Publié le 14/06/2013
En mai 2013, Angelina Jolie, a révélé avoir subi une double mastectomie en raison de la présence chez elle du gène BRCA1 muté. Qu’en est il en France : quelle conduite adopter pour une femme ayant des antécédents familiaux de cancers du sein, et possédant une mutation dangereuse détectée par une consultation spécialisée en oncogénétique ?

Au sein de la population, seulement 0,2 % des femmes sont porteuses d’une altération de BRCA1 ou BRCA2, les principaux gènes à risque de cancer du sein. En France, de 2003 à 2012, 15000 porteuses d’une mutation sur BRCA1/BRCA2 ont été identifiées grâce au dispositif national d’oncogénétique. Seules 5 % ont opté pour la chirurgie mammaire préventive.

Selon les recommandations de l’Inca, il est possible de proposer à ces femmes porteuses de la mutation deux stratégies de prise en charge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte