neurologie

Botox obtient une nouvelle indication  Abonné

Publié le 20/11/2009
La toxine botulique de type A obtient une AMM dans le traitement symptomatique local de la spasticité des membres supérieurs et inférieurs chez l’enfant de 2 ans et plus.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

Depuis sa première autorisation au début des années 1990, Botox a été autorisé dans de nombreuses indications, notamment le traitement de la déformation dynamique du pied en équin chez l’enfant de plus de 2 ans souffrant de paralysie cérébrale et le traitement de la spasticité des membres supérieurs et/ou inférieurs chez l’adulte. La cause la plus courante de spasticité chez l’enfant est la paralysie cérébrale, qui touche environ 1 633 enfants par an, soit une incidence de 2 pour 1000.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte