Bons toutoubibs...  Abonné

Publié le 06/11/2009

Je me promenais l'autre soir, en liberté, sans laisse ni muselière. C'était la pleine lune; les petits chemins de traverse étaient éclairés, chacun de mes confrères, pardon, congénères pouvait profiter de découvertes surprenantes, intéressantes, des dernières odeurs de l'été et des premières effluves d' automne, des petits recoins inexplorés, bref, c'étaient d'agréables moments...

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte