Bonjour les dégâts…  Abonné

Publié le 19/10/2012

Le constat de l’Ordre est sans appel, même si, a priori, il ne devrait pas trop nous surprendre. Voilà en effet plus de dix ans que le premier rapport Berland a tiré le signal d’alarme sur la crise de la démographie médicale… À lire l’Atlas dévoilé hier par le président Legmann, on est pourtant stupéfait par l’ampleur de l’hémorragie. Jugez plutôt : en cinq ans, les effectifs de médecins généralistes ont fondu de 5 %. Et les coins reculés n’ont pas l’exclusivité de la déprime, puisque la quasi-totalité des départements de l’Hexagone participe à cette spirale déflationniste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte