Bisphénol A : l’agence européenne rendra son avis au printemps

Publié le 21/03/2013

L'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) a présenté mercredi à Bruxelles sa méthode d'évaluation des risques de certaines substances pour le système endocrinien et l'utilisera pour son avis sur le bisphénol A attendu pour le printemps. Le rapport de l'Efsa répond à une demande de la Direction générale Santé et Consommateurs de la Commission européenne. Son avis «contribuera à éclairer les décisions des gestionnaires des risques de l'UE afin de protéger les consommateurs et l'environnement des risques éventuels associés aux perturbateurs endocriniens présents dans la chaîne alimentaire», a précisé l'agence. Le BPA est suspecté d'affecter le développement cérébral du foetus et des nouveau-nés. Il est également mis en cause pour les cancers dit hormono-dépendants, surtout du sein et de la prostate. L'Union européenne, le Canada et onze Etats américains interdisent l'utilisation du BPA dans les biberons et autres produits destinés aux enfants. La France a étendu cet interdit aux contenants alimentaires à partir du 1er janvier 2015, et dès 2013 pour ceux destinés aux bébés.


Source : legeneraliste.fr