Bisphénol A : la région veut informer les franciliens

Publié le 13/04/2013

La région Ile-de-France lance un appel à projets pour mieux informer les Franciliens sur les substances chimiques connues comme perturbateurs endocriniens, et mieux former les professionnels de santé. Cet appel à projet est doté d'un budget de 200.000 euros. Les dossiers sont à déposer d'ici le 5 juin, chaque projet pourra obtenir un financement maximum de 23.000 euros. La vice-présidente en charge de la santé, Laure Lechatellier (EELV) rappelle que le Région Ile-de-France en a fait une «grande cause régionale» pour 2013 et souligne que la région a «l'obligation morale, en attendant de futures interdictions, d'informer». Cinq thématiques seront privilégiées dans les projets retenus: l'alimentation, et en particulier les contenants alimentaires; la famille à travers les objets de la vie quotidienne; les malades avec une informations sur les thérapies alternatives «car le matériel médical contient énormément de phtalates»; les jeunes, notamment les étudiants; et enfin les professionnels de la santé et du social, notamment de la petite enfance. cet apple d’offre intervient alors que l’Agence de l'alimentation et de l'environnement (Anses) a lancé mardi une nouvelle mise en garde sur les effets du bisphénol A.


Source : legeneraliste.fr