Bientôt 1/3 des Américains sous statines?

Publié le 13/11/2013

Voilà qui pourrait relancer la polémique sur les statines. Les sociétés savantes américaines de cardiologies (AHA /ACC) viennent d’émettre de nouvelles recommandations qui recentrent l’usage des hypcholestérolémiants sur les patients à risque élevé d’athérosclérose en s’affranchissant davantage des niveaux de cholestérolémie .

Les auteurs distinguent 4 sous-groupes de patients à risque qui selon eux relèvent d’un traitement : les personnes ayant une maladie athéromateuse clinique; les individus présentant une élévation primaires de C-LDL ≥ 190 mg / dL; les personnes de 40 à 75 ans présentant un LDL-C compris entre 70 to189 mg / dL atteintes de diabète; mais sans maladie athéromateuse clinique; et enfin les personnes de 40 à 75 ans n'ayant pas de maladie athéromateuse clinique ou de diabète mais présentant un risque de maladie athéromateuse à 10 ans estimée à 7,5% ou plus. Pour repérer ces derniers l’ACC et l’AHA préconisent d’utiliser un score de risque dédiée disponible en ligne qui intégre des facteurs de risque simple comme le tabagisme, l’âge, l’HTA, etc. Avec ces nouvelles guidelines, 1/3 des adultes américains seraient éligibles à une statine.


Source : legeneraliste.fr