Betaferon au long cours  Abonné

Publié le 10/04/2009

Crédit photo : ©ALIX/PHANIE

Neurologie Présentée dans le cadre des journées de neurologie de langue française, le suivi de l’étude BENEFIT à 5 ans a montré que le traitement par interféron bêta-1b (Betaferon) dès le premier épisode démyélinisant permet de retarder l’évolution vers la sclérose en plaques « cliniquement définie ». Le délai de conversion est retardé de plus de deux ans (750 jours) et le risque de progression du handicap est réduit de 24 % et il est différé de plus d’un an et demi par comparaison avec les patients traités plus tardivement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte