Bertrand suspend la fermeture de la chirurgie cardiaque de Henri Mondor

Publié le 05/05/2011

Le service de chirurgie cardiaque du CHU de Créteil (Val-de-Marne) ne sera sans doute pas fermé. Xavier Bertrand lui-même a annoncé sla suspension de ce processus qui faisait polémique. «La première orientation de l'AP-HP était de fermer le service de chirurgie cardiaque de l'hôpital Henri Mondor. J'ai décidé au moment où je vous parle de suspendre cette orientation», a déclaré le ministre aux députés, lors de la séance de questions au gouvernement. Le ministre a précisé qu’une mission de l'Inspection générale des Affaires sociales (Igas) sera lancé «dans les jours qui viennent, de façon que l'on puisse voir exactement, de façon totalement indépendante, toute la question de la filière cardiologique, notamment sur l'AP-HP», a indiqué Xavier Bertrand. La fermeture de ce service, l'un des quatre services de chirurgie cardiaque de l'AP-HP, est inscrit dans le Schéma régional d'organisation des soins (SROS) d'Ile de France, qui prévoyait la fermeture de 4 services de chirurgie cardiaque dans l'ensemble de la région, dont un sur les quatre de l'AP-HP. Autorité de tutelle de l'AP-HP, l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, dirigée par l'ancien ministre de la Santé socialiste Claude Evin, avait choisi de fermer le service de Créteil aux motifs qu'il avait l'activité la plus faible des quatre et que la chirurgie cardiaque n'était plus une technique d'avenir. Pour Claude Evin, compte tenu de la décision ministérielle, il revient à l'AP-HP de prendre la décision de fermer un autre de ses quatre services. «Je rappelle que j'ai un SROS à mettre en oeuvre qui prévoit la fermeture de quatre centres de chirurgie cardiaque», a déclaré à l'Agence France Presse le directeur de l'ARS.


Source : legeneraliste.fr