Si « Le Généraliste » était paru en 1915

Bernadette Soubirous exhumée : d'étonnantes constatations

Par
Publié le 01/10/2017
.

.
Crédit photo : Phanie

On vient d’exhumer Bernadette ! Bernadette, à qui la Vierge apparut à Lourdes ? Elle-même. Et l’on a fait d’intéressantes autant qu’étranges constatations, qu’un de nos correspondants veut bien nous communiquer.

« Sur tout le corps de Bernadette, la peau présentait l’aspect de parchemin, et nulle tache ne se faisait remarquer. Les chairs, au moins sur les bras et sur les cuisses, où seulement l’expérience a été faite, fléchissaient sous la pression du doigt et reprenaient l’état normal dès que le doigt était enlevé. Les deux bras, sans être souples, formaient, aux coudes, comme ressort, et les avant-bras, relevés ou abaissés, reprenaient aussitôt, l’intervention étrangère supprimée, la position qu’ils avaient le long du thorax, pour venir se rejoindre par les mains sur la poitrine.

« La bouche, légèrement ouverte, laissait voir toutes les dents. Un œil, dont la paupière n’avait pu être abaissée à la mort, était encore ouvert, laissant apparaître le cristallin aplati et terne. L’autre était fermé, comme au moment de l’inhumation.

« Les veines des mains, marquées en saillies, se lisaient comme sur une personne vivante. Les ongles des doigts du pied, de même que ceux des mains, n’avaient subi aucune altération.

« Une plaie, que portait Bernadette à une cuisse, en dessous, était encore béante, et le docteur David, introduisant le doigt dans cette plaie, a trouvé intact l’os de la cuisse, alors que Bernadette était, au su de tous les médecins, atteinte de la tuberculose des os. »

Bizarre, assurément, mais attendons le procès-verbal officiel avant de crier au miracle.

(Chronique médicale, mars 1915)


Source : legeneraliste.fr