Benvenuti al Sud  Abonné

Publié le 26/11/2010

Transposer en Italie l’intrigue de Bienvenue chez les Ch’tis était une idée intéressante. La terreur à l’idée de monter dans le nord éprouvée par Kad Merad dans le film de Dany Boon était un brin forcée et artificielle. Alors que, de l’autre côté des Alpes, le clivage Nord-Sud est bien réel et toujours d’actualité. Cinq millions d’Italiens ont donc déjà fait fête à ce remake inversé (le nord est devenu le sud), où le héros, muté dans les environs de Naples, s’imagine qu’il va vivre sous l’emprise de la mafia, au milieu des ordures et des déchets toxiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte