Bébé mort né : Marisol Touraine demande une enquête sur Port Royal

Publié le 03/02/2013

Le parquet a ouvert dimanche une enquête préliminaire pour éclaircir les circonstances du décès à Paris d'un bébé in utero, imputé par les parents à la saturation de la maternité où l'accouchement devait avoir lieu.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a de son côté appelé à "une enquête exceptionnelle, à la fois administrative et médicale" pour "faire toute la lumière" sur cette affaire. Une femme a en effet perdu vendredi l'enfant qu'elle portait, mort in utero, faute de place, selon elle, à la maternité Port-Royal à Paris où elle devait accoucher, rapporte dimanche Le Parisien. Le couple devait se rendre jeudi pour déclencher l'accouchement dans cette maternité du sud parisien, qui leur aurait finalement demandé de reporter le rendez-vous de quelques heures ; mais à leur arrivée il n'y avait plus de chambre libre, écrit le quotidien. La mort in utero du bébé dans la nuit a été constaté aux urgencesdans la nuitd e jeudi à vendredi. Une autopsie du foetus doit être pratiquée et une enquête a été lancée, selon le patron de la maternité, Dominique Cabrol, cité par Le Parisien. Évoquant un événement "très triste", M. Cabrol reconnaît "une saturation totale" de la maternité le jour où l'accouchement devait être pratiqué. Mais l'examen de la patiente ce jour-là montrait un rythme "normal", souligne-t-il. "Rien ne laissait présager qu'il y avait un risque", affirme le praticien.


Source : legeneraliste.fr